Salut!

On le sait tous au fond de nous, les aliments frais, c'est plus mieux. Si si.

Vivant au cœur de Paris, sans balcon ou terrasse magique mais avec une fenêtre plein sud, on tente d'exploiter le peu d'espace que l'on a... C'est donc avec succès que nous avons réussi à faire  pousser des tomates l'année dernière, expérience intéressante au demeurant mais non renouvelée. Cette année, sans aller jusqu'à créer un potager dans la gouttière de l'immeuble, nous nous sommes constitué une base d'herbes aromatiques à cueillir selon l'humeur. Poser quelques pots sur le rebord de la fenêtre reste à la portée de tout le monde, nécessite peu d'entretien et apporte son petit lot de plaisirs quotidiens.

Outre l'économie substantielle réalisée sur la durée à ne plus acheter nos bouquets aromatiques chaque semaine sur le marché, les arômes développés par une ciboulette fraichement taillée ou un persil tout juste cueilli n'ont pas leur pareil.

L'un de mes plus grands "petits plaisirs" reste d'aller arroser "les filles" tous les soirs, après le coucher du soleil pour ne pas brûler leurs feuilles, sous le regard amusé, si ce n'est attendri, de B.

Cette année, nous avons planté beaucoup plus de basilic vert que l'année dernière, et nous avons étoffé notre microscopique jardin aromatique avec du basilic pourpre, du thym, de la ciboulette et du persil. Le basilic peut être planté en grande quantité, et vous pourrez transformer le surplus en pesto, mais ça, ce sera l'objet d'un autre article...

balcon_2 balcon_1

* Quelques cuillères à café de graines qui vous feraient plaisir
* 4 à 6 petits pots de fleur en terre cuite
* 1 sac de terreau

Planter les graines. Arroser quotidiennement. Cueillir régulièrement.

Désolée pour ces photos minuscules... Monsieur ne se préoccupe guère  de ces contingences matérielles et Madame a beau s'escrimer, elle ne parvient pas à redimensionner ces saletés de photos !  Donc pour voir en plus grand, cliquer sur les images... et puis c'est tout !