J'ai envie de vous parler d'une étude  menée actuellement par l’Unité de Recherche en Epidémiologie Nutritionnelle (UREN), dépendant entre autre, de l' Université Paris 13. Son financement est assuré par le Ministère de la Santé et des Sports, l’INPES, l’InVS, l’Université Paris13, l’INSERM, l’INRA, le Cnam et la Fondation pour la Recherche Médicale. L'objectif de cette étude est d'évaluer sur une population test française les relations existantes entre la nutrition et la santé. Pour ce faire, il sera étudié :
* les comportements alimentaires des participants en fonction de leur âge, sexe, lieu de résidence et  conditions socio-économiques.
* les relations entre les apports alimentaires, l'activité physique et la santé.

Il s'agit d'une étude de grande envergure, prévue pour durer 5 ans et portant sur un échantillon de population d'environ 500 000 personnes à terme. Pour y participer, il n'y a  que trois conditions :

* avoir 18 ans révolus
* habiter en France métropolitaine ou dans les DOM
* disposer d'un accès internet & d'une adresse e-mail.

Aucune condition de santé ou de forme physique n'est requise. Il faut simplement accepter d'être "suivi" sur une assez longue période et de remplir des questionnaires détaillés. Toutefois, toute personne inscrite peut décider à tout moment de quitter l'étude. La participation est bien entendue totalement bénévole.

Je me suis inscrite il y a quelques semaines, devenant le 40553ème "Nutrinaute" à contribuer à cette étude. Lors de mon inscription, j'ai eu à remplir deux types de questionnaires :
* des questionnaires généraux portant sur mon mode de vie / mon état de santé / lms données anthropométrique / mon activité physique
* des questionnaires spécifiques concernant mes prises alimentaires sur trois journées type (consistant en 3 questionnaires à remplir sur une semaine). Il m'a fallu indiquer chaque aliment consommé, dans quelles quantités, à quelle heure, en quel lieu, etc.

Je serai ensuite avertie par e-mail dès qu'un nouveau questionnaire sera mis en ligne. Au regard des avancées susceptibles d'être réalisées grâce à cette étude, le temps et l'énergie que j'y consacre sont franchement minimes. Aussi je ne saurais que trop vous conseiller de rejoindre les Nutrinautes en vous inscrivant sur le site de l'étude. Même dans le domaine alimentaire, la recherche a besoin de nous tou(te)s !